Defender aménagement lit, dernière partie.

A moins que d’ici quelques temps je change encore un truc ou deux, le lit intérieur est terminé. Nous avons fait un petit test avec la nouvelle forme du caisson central, ça marche pas mal et on me dit que le confort est bien meilleur comme ça. 

 

IMG_6706
Le Def en mode utilisation courante (le petit escabeau pliant est bien utile pour que ma môman qui a 93 ans puisse grimper dans le bahut. Il sert aussi à grimper sur le capot et la galerie quand on est en mode vacances).

 

Et comme avec ce style de blog où tout est un peu mélangé, les étapes de fabrication du bidule sont un peu éparpillées, je vous met ici quelques photos de l’ensemble en mode rangé et en mode installé (avec quelques stations intermédiaires).

 

IMG_6707
Phase un de l’installation du dodo : abaisser les sièges et mettre en place le support avant (qui se range sous la banquette).
IMG_6708
Phase deux : on installe les deux rails en inox avants (rangés dans le caisson) et on sort les lattes du sommier).

Comme je l’avais plus ou moins dit il y a déjà longtemps, le cahier des charges était le suivant :

  • Pouvoir dormir à deux (ados) à l’intérieur du Defender, pendant que les deux autres (les grands) dorment dans la tente de toit.
  • Pouvoir utiliser les sièges latéraux pour la dinette en cas de pluie.
  • Que tout le système soit démontable en pas trop de temps et ne demande pas (trop) de modifications ou perçages divers de la caisse de Def.
  • Avoir la possibilité de glisser des trucs longs (genre skis) sous la banquette arrière.
  • Pouvoir utiliser les quatre places arrières et la soute en temps normal.
  • Que le truc puisse être construit par moi sans trop avoir à me casser la tête.
  • Que tout ça ne coûte pas trop cher à bricoler.

 

IMG_6709
Phase trois : on installe les lattes du sommier (après avoir mis les rails arrières). Notez qu’il est plus facile de poser les lattes sur la partie avant en premier et ensuite installer les rails arrières et finir de poser le reste du sommier.

 

Il va sans dire que tous les quatre suricates ont hachement hâte de pouvoir sortir tout le matos de camping du garage et enfin sortir de cette espèce de semi confinement pour aller vadrouiller ici ou là.

 

IMG_6710
Pour améliorer un peu le confort, on dispose deux tapis de yoga (à 30 balles) sur le sommier à lattes.

 

Probablement que la Sardaigne, ce sera pour une autre fois (ou alors vers la fin de l’automne… on peut rêver) et que si nous pourrons partir en vacances, ce sera pour un petit tour de Suisse. 

 

IMG_6712
Et enfin, on pose dessus le matelas en mousse (pliable en cinq parties) qu’on range par dessus tout le fourbi quand on voyage (notez qu’avec les bagages pour trois semaines, la glacière et tout le reste du matos, ça dépasse même pas la hauteur des dossiers de sièges).

 

IMG_6715
Le support avant pliable qui se range sous la banquette (en mode voyage, le grattoir à vitre est rangé dans la caisse en alu sur la galerie, avec le spray de pshit anti moustiques). L’installation du lit prend moins de cinq minutes quand on a l’habitude. Idem pour le démontage.

 

Pour l’instant, le Conseil Fédéral n’a pas encore parlé de laisser les campings ouvrir de nouveau. Actuellement, ils sont fermés, sauf pour les résidents à l’année et ceux qui ont une caravane ou mobilhome à demeure. Faut que je pense à téléphoner à Alain Berset pour râler un peu.

 

IMG_6705
Tout le matos voyage reste dans le fond du garage en attendant des jours meilleurs. La caisse en alu (chaises de camping et autres trucs légers) est boulonné sur la galerie, devant la tente James Baroud. Les trois petites caisses en bois (trucs cuisine, grill HPV, petit matériel divers) se glissent sous les sièges latéraux. La table Quechua (modifiée vite fait mal fait pour servir de table en mode dinette intérieure) se range entre le caisson et les dossiers de la banquette arrière. Le reste : en vrac où il y a de la place.

 

Ceci dit, je vais bientôt me remettre à la suite des articles au sujet des trucs listés précédemment.

 

 

 

Defender aménagement lit 3ème partie

Ce weekend, j’ai pris le temps de faire la petite modification du caisson central du lit intérieur dont j’avais parlé dans un article précédent. Pour rappel, le problème était que les lattes s’appuyaient sur le caisson et gênaient le confort. 

 

IMG_6681
Découpe à la scie à onglet et la bonne vieille sauteuse

 

J’ai donc pris ma scie sauteuse (ce qui me fait penser que dès que les magasins seront de nouveau ouverts, il faudrait que je songe à faire l’acquisition d’une scie circulaire) et j’ai découpé le panneau supérieur et enlevé 2 centimètres en hauteur pour dégager un espace suffisant pour que les lattes puissent plier.

 

IMG_6682
Une fois peint, les deux biais sont faits avec un bout de cornière d’angle en bois qui trainaient dans mon garage.

 

 

IMG_6683
Le même vue de face (on voit pas la tonne de mastic bois que j’ai dû mettre sous la peinture)

 

J’ai fait deux petits biais avec ce que j’avais sous la main (vu qu’il n’est pas question d’aller se ravitailler dans un magasin de bricolage), j’ai remis une couche avec la peinture qui me restait de la dernière fois.

 

IMG_6684
Vue sur le côté droit. Le trou sert à passer la ceinture de sécurité de la banquette latérale. On voit aussi les petits dégagements pour glisser le caisson contre le pilier d’appui des sièges arrières.

 

Demain, je vais faire les essais sur la bête.

 

 

 

 

Defender aménagements, eau

On peut survivre sans manger un certain temps, quelques jours au mieux. Mais sans boire, c’est une autre affaire : après 24 heures ça devient vite dangereux. En plus, il y a toute une histoire d’équilibre ionique, de réponse calcique et autres trucs savants. Donc, il semble que cela pourrait être une bonne idée de penser à emporter de l’eau avec nous en vacances. En plus, c’est pratique pour cuire les spaghettis et pour les soins de beauté (je sais que des filles lisent ce blog donc je met des mots clés pour faire du clic).

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 22.12.48
Il est très important d’avoir toujours suffisamment d’eau, on ne sait jamais à quoi s’attendre.

 

Quels sont nos choix ? Réservoir additionnel fixe, gros tas de bouteilles en PET, réservoir souple, bidon, vache à eau, etc ? Ou un peu de tout ça à la fois, peut-être. Le truc c’est de se faire une idée de la quantité d’eau dont on va avoir besoin et des possibilités de se ravitailler en route (oasis, robinets, abreuvoirs, etc).

 

Capture d’écran 2020-04-09 à 21.59.15
Modèle courant de réservoir de camping. Il en existe de plusieurs contenance (et prix).

 

En attendant mieux, lors de notre escapade aux Bardenas Reales, nous avions emporté avec nous un bidon de 10 litres tout simple. Vu que nous allions de campings en campings, cela a très bien fait l’affaire. 

Capture d’écran 2020-04-09 à 22.03.28
Quelques bêtes bouteilles en PET peuvent être très pratiques aussi. (en plus comme la photo est très haute, ça fait paraître l’article plus conséquent).

 

Ne pas oublier aussi que les bouteilles en PET laissent passer les UV, ce qui permet de désinfecter l’eau. Donc ce n’est pas idiot d’avoir des bouteilles pleines dans la voiture au cas où (pour la cuisine, peut-être pas pour se rafraîchir…). Les réservoirs souples que l’on trouve facilement dans les magasins de camping peuvent aussi être envisagés, mais ils ont un gros défaut : ils sont souples… (donc ils ont tendance à ne pas tenir en place, là où on veut qu’ils restent !).

 

Capture d’écran 2020-04-09 à 21.57.43
Les réservoirs en plastique souple (foldable tank), c’est pas encombrant quand c’est vide mais c’est pas toujours évident quand ils sont à moitié plein (ils tiennent pas en place).

 

L’option classe, c’est le réservoir additionnel fixe. Mais comme toujours ce qui est classe est plus cher. Le plus connu est le modèle de 36 litres vendu par Front Runner. Il se monte derrière l’aile arrière gauche. Un détail à prendre en compte, c’est qu’il y a deux versions selon le modèle de Defender 110 : celui pour les TDI et TD5 et l’autre pour les TD4 Puma (Il y a une petite différence de place disponible entre les deux versions).

 

Capture d’écran 2020-04-09 à 21.55.32
Le réservoir fixe Front Runner qui se monte dans l’aile arrière gauche. On installe le robinet à l’extérieur, sous le feu antibrouillard.

 

Il existe aussi un réservoir fixe d’une contenance de 56 litres qu’on installe sous le plancher, côté gauche. C’est un modèle en acier inox et il est assez cher (un peu plus de 500 £). Si vous êtes intéressés, le mot clé pour le trouver sur le net c’est : sill water tank. 

 

Capture d’écran 2020-04-09 à 21.56.13
Réservoir latéral de 56 litres, c’est plus cher mais c’est en inox.

 

On peut aussi monter un bidon sur la galerie de toit (Front Runner en vend. D’ailleurs, ils vendent plein de trucs pratiques voire nécessaires : ceci, par exemple). Certains ont bricolé des réservoirs d’eau avec des tubes en PVC, c’est une idée. Mais si vous pensez le monter sur la galerie, n’oubliez pas le transfert de masse si le-dit réservoir n’est pas complètement plein ou vide. Pensez aussi au poids que cela ajouterait en altitude. Vous voyez le truc : virage en épingle sur une piste des hautes terres islandaises.

 

Capture d’écran 2020-04-09 à 23.37.05
Hand made (DIY) water tank en tubes de PVC. 

 

Il existe bien sûr plein de réservoirs intérieurs de toutes tailles et formes, mais pas sûr qu’il y en ait un qui convienne au Defender. Personnellement, j’aimerais bien en trouver un qui se logerait sous les sièges arrières. 

 

Capture d’écran 2020-04-09 à 22.00.29
Il y a jamais les dimensions dont on a besoin, non ?

 

Ce qui nous amène à la variante home made : si vous êtes bricoleurs et si vous trouvez le truc idéal, vous pouvez aussi le faire vous-même. Pensez tout de même à prendre un matériau adapté pour l’eau potable. Les tubes PVC (alimentaire, conforme à la norme EC No 1935/2004) pourraient faire l’affaire, on peut aussi imaginer en faire en impression 3D (mais il faut une imprimante de taille industrielle).

 

Capture d’écran 2020-04-15 à 21.38.42
Ce genre de réservoir ultra mince est tout indiqué si vous ne souhaitez pas conserver l’usage des sièges arrières (contenance 40 litres). Defender TD4 Puma, notez les caissons de roues différents de ceux des TD5.

 

Il y a autant de solutions qu’il y a de requis, à votre tour de cogiter un peu.

Capture d’écran 2020-04-15 à 21.40.16
On peut aussi trouver son bonheur dans les accessoires pour bateau de plaisance (mais en Suisse… des prix de oufs)

 

Je crois qu’on a fait le tour de l’eau pour la cuisine. Un de ces jours, on va parler de la réserve pour la douche, si j’y pense.

 

 

Defender aménagement cuisine, 2ème partie

Je vous avais parlé de ce que l’on allait mettre dans la glacière… Et bien non, je vous laisse voir tout ça avec votre dame. Je ne vais pas me mêler de votre régime alimentaire tout de même. On va plutôt explorer un peu le cru et le cuit (rassurez-vous, on ne va pas parler de structuralisme dans ce blog… enfin pas aujourd’hui en tous cas). 

 

1024px-Stonehenge,_Wiltshire
Ceci est un ancien feu de camp pour dinosaures (encore un coup des reptiliens)

 

Je présume que vous avez probablement déjà songé à voir ce qui existait comme trucs pour cuire la bouffe en camping. On a tous un peu rêvé du barbecue au feu de bois, avec un cercle de pierre autour (non, pas Stonehenge, l’autre, le petit avec des cailloux trouvés au bord du chemin). C’est sympa, mais ce n’est pas toujours possible. 

 

Feu_de_camp_-_20150802_15h44_(10722)
Feu de camp style cowboy, je crois que le truc qui tient la casserole s’appelle une crédence (I heard it through the grapevine)

 

Mais si on a envie de ce genre de mode de cuisson, il existe plein de variantes. Vous trouverez probablement votre bonheur dans des magasins spécialisés. Une astuce, c’est ceux que l’on peut mettre contre la roue de secours.

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 19.50.08
Grill roue de secours, modèle Front Runner

 

L’autre solution, ce sont les grills à gaz et là arrive la question qui tue : un ou deux feux ? Ben oui, il y a le bon vieux Campingaz Bistro que tout le monde connait. Mais, avoir deux feux c’est parfois bien pratique (par exemple si vous n’avez pas envie de manger que des pâtes sauce tomate durant deux semaines), donc voyons ce qui existe sur le marché.

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 20.07.04
Grill Bistro, un seul feu et cartouche bouteille (pas réutilisable)

 

Mais avant tout, un point dont il faut tenir compte c’est le type de cartouche de gaz. Et là, attention, en tout premier lieu il faut savoir qu’il existe une norme internationale pour les cartouches et bouteilles (7.65 et 0,75l… euh, non ça c’est autre chose). Cette norme s’appelle EN-417 “Lindal B188 valve”. En fait vu que la norme EN-417 s’applique aussi aux cartouches sans valve, il vaut mieux dire : valve Lindal.

 

Valves
Les deux types de valves de cartouches réutilisables

 

Comme c’est une norme internationale, il est bien évident qu’il y a un fabricant qui ne l’utilise pas et a voulu faire son propre système de valve. Il s’agit de… Campingaz ! Donc, si vous avez un grill Campingaz “easyclic”, sachez que vous devrez acheter des cartouches qui sont compatibles avec. En dehors de la France (un peu en Suisse), cela ne sera pas toujours évident. Une solution serait d’avoir un adapteur en réserve au cas où.

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 20.12.15
Grill Coleman à essence. C’est le truc classique aux USA

 

Ou alors, vous faites comme moi (qui n’étant pas français n’a aucune raison d’acheter une marque française. …ben oui quoi) : vous achetez une autre marque de grill  (ex: Coleman, HPV, ou autres). Notez en passant que Campingaz, malgré son monopole easyclic, a finalement été racheté par Coleman. 

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 20.04.14
Grill HPV Rumba, c’est le même que le mien mais celui-ci est neuf

 

Donc, notre grill n’est pas bleu de France. C’est un HPV Rumba à deux feux qui va très bien. Dans le cas présent, HPV n’est pas le diminutif  de human papillomavirus mais de Heidersdorfer Produktions- und Vertriebsgesellschaft mbH (en mode court : HPV GmbH). Le modèle Rumba est directement dérivé d’un grill à essence datant des années 30 (utilisé notamment par la Wehrmacht à l’époque où elle “faisait du camping” un peu partout en Europe et en Afrique du nord). Ceci dit, il est pratique, peu encombrant, léger et marche parfaitement. 

 

Effekt 15
Effekt 15, l’ancêtre du HPV Rumba, un poil steampunk le truc

 

Comme toujours sur ce blog, je parle de mon expérience personnelle. Il est donc bien clair que je ne suis pas là pour dire que telle ou telle marque est meilleure qu’une autre. Il y a des fabricants qui ont fait leur place sur le marché depuis de nombreuses années, en général cela veut dire que leurs produits sont pas mal. On connait Campingaz, Coleman, HPV, Primus, etc. Notez que ce ne sont pas toujours les mêmes qui sont les leaders du marché des barbecue de jardin. 

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 20.15.39
Cartouche à valve Lindal avec un réchaud Primus (un grand classique du camping et des expéditions mais pas très pratique en cas de vent)

 

J’allais oublier : je vous ai parlé de cartouches à valves. Il existe plusieurs tailles, j’utilise des 500g parce qu’on les trouve un peu partout et qu’on peut les ranger facilement dans (ou sur) un Defender. Certains ont fait le choix d’avoir une grosse bouteille de gaz du genre de celles des grills de jardin. Pourquoi pas, mais n’oubliez pas qu’il y a des règles légales concernant le transport de bouteilles de gaz dans un véhicule (exemple : à l’extérieur du-dit véhicule). 

 

Capture d’écran 2020-04-07 à 20.18.37
Le réchaud Primus, inventé en Suède vers 1896 et utilisé notamment lors des expéditions polaires d’Amundsen. Ça doit être un truc fiable.

 

Les petites cartouches sont plus faciles à transporter et on tient grosso modo trois semaines avec 4 ou 5 cartouches de 500 grammes. On les trouve facilement un peu partout en Europe et dans le monde (en Chine en tous cas : ils en vendent sur le net). Vous qui voyez, comme je dis toujours.

 

Ps : j’espère que vous aurez remarqué que pour une fois, les images sont en adéquation avec le texte. Je me suis donné de la peine pour vous.

Pps : je ne sais pas si vous avez remarqué mais il semble que la courbe de Gauss du truc qui nous (dés)occupe ces temps-ci semble être en train de s’affaiblir et peut-être même s’infléchir un peu. Stay safe.

Ppps : le mot clé pour trouver des trucs sur le net en anglais, c’est : stove. Pensez à étuve ou cuisson à l’étouffé : boucane, barbaque, barbecue.

 

 

 

Defender aménagement cuisine, 1ère partie

 

Bouffe, boustifaille, frichti, etc. Maintenant, on va parler du plus important : manger et boire.

 

Capture d’écran 2020-04-05 à 16.33.07
Vous croyez sérieusement que vous allez manger des trucs comme ça en camping sauvage ?

 

Suivant où l’on veut aller, les débits de bouffe et boisson peuvent devenir rares, il est donc utile de prévoir une certaine autonomie. Envisageons un séjour de 7 jours ou plus, avec la possibilité de s’approvisionner en cours de route. 

En gros, il faut :

  • garder au frais
  • cuire
  • eau pour la cuisine et la boisson
  • table et couverts
  • apéro et pousse café 
  • laver la vaisselle
  • gérer les déchets

Pour garder au frais les aliments qui en ont besoin, il y a deux solutions suivant la place et les moyens : glacière ou frigo de camping. Une glacière à 150 euros peut suffire à vos besoins si vous n’allez pas dans le désert marocain pendant 2 mois. Mais c’est clair qu’un vrai frigo est vachement plusse classieux, mais aussi plus cher. 

 

Capture d’écran 2020-04-05 à 16.35.09
Vous voilà déjà plus raisonnables. C’est bien.

 

Nous avons une glacière 12v/230v qui va très bien pour notre usage actuel. Il existe des tas de frigos pour camping car, camion, etc, mais cela prend de la place, ça nécessite d’y mettre le prix (700.- par ex.) et de faire une installation qui peut vite devenir encombrante. L’avantage de la glacière, c’est qu’on peut la sortir du Def et la poser à l’écart et comme ça on n’est pas dérangé par le bruit. On peut aussi l’emmener à la plage. Par contre, c’est clair que ça refroidit un peu moins. 

 

Capture d’écran 2020-04-05 à 16.20.18
Direction la plage.

 

L’achat et l’installation d’un frigo de camping car est quelque chose qui doit être bien réfléchi. Donc si vous préférez faire simple et vous adapter, mieux vaut mettre 150.- dans une glacière en action chez ….athlon.

 

Capture d’écran 2020-04-05 à 15.50.13
Un frigo, c’est un poil plus encombrant qu’une glacière

 

Une chose dont il faut tenir compte avec une glacière (ou un frigo) électrique, c’est que cela va consommer un peu de votre énergie via l’alternateur et la batterie. On peut donc songer à installer un système auxiliaire et/ou un petit panneau solaire. Il existe quelques tutos sur le net à ce sujet mais si vous ne vous sentez pas l’envie de le faire vous-même avec le risque de foutre le feu à votre cube chéri, il vaut mieux confier ce travail à un spécialiste. Il y a tout de même quelques règles à respecter quand il s’agit d’électrons.

 

Capture d’écran 2020-04-05 à 16.17.52
Glacière d’un coût raisonnable et facilement disponible

 

Un autre truc à prendre en compte : toujours laisser de l’air à votre glacière, elle a besoin de ventilation pour ne pas surchauffer. Donc ne pas entasser vos bagages dessus. Une bonne idée, c’est aussi de la brancher sur le secteur pendant 24 heures avant de partir en voyage : conserver le frais est plus facile que de le créer (avant de partir, glissez-y une bouteille d’eau en PET, préalablement congelée, c’est un bon truc pour avoir du frais en plus).

 

Capture d’écran 2020-04-05 à 15.52.23
La classe hein ? Mais… vous les mettez où, vos enfants ?

 

N’oubliez pas qu’une glacière n’est pas un frigo : ne pas vouloir y conserver des produits sensibles tels que : poulet, viande hachée, etc. En revanche, vous pouvez y mettre des légumes (berk), yaourts, fromages (évitez quand même l’époisses), “boissons fraîches” (yes!), salaisons diverses, etc. Avec une glacière, on parle de différentiel de température (généralement -20°. Donc s’il fait 35°, la glacière sera à 15°, vu ? ).

 

Chou-fleur_01
Ceci est un légume, du type chou fleur (vous voyez, Mesdames, avec ce blog j’essaye d’éduquer un peu vos maris).

 

Si vous avez envie d’un frigo pour votre Defender, cherchez selon ces mots clés : Waeco, Dometic, Engel. Certains revendeurs spécialisés (notamment anglais, vous voyez de qui je veux parler : Devon4x4, John Craddock, Paddock Spares, etc.) proposent des solutions adaptées au Defender. Par contre… ne vous attendez pas à être livrés avant quelques mois, vu la situation actuelle.

 

1034px-Biere-salamandre
Ceci est de la bière, du type BFM Salamandre (vous voyez, Messieurs, avec ce blog j’essaye…  Quoi ? Moi je fais de la pub en douce ?!! ).

 

La prochaine fois, on va parler de ce qu’on va mettre dans cette glacière (ou ce frigo). Et c’est là que les choses peuvent s’envenimer : bières ou choux fleur ?

 

 

Defender aménagement lit 2ème partie

Comme déjà dit, l’idée était d’avoir un couchage pour deux personnes à l’intérieur du Defender. Couchage peu encombrant une fois plié et suffisamment confortable quand même. Comme tout le monde, avant de faire quoi que ce soit, j’avais fouillé un peu sur le net pour voir ce que d’autres avaient pu faire. On trouve de tout, mais le plus souvent des Def aménagés style camping car, avec cuisine etc. Ce n’est pas ce dont j’avais besoin, mon Def est aussi ma voiture de (presque) tous les jours et j’ai besoin de pouvoir utiliser l’arrière pour trimballer des trucs et parfois des gens. 

 

Lit intérieur Defender
Vue du concept en situation. (la classe totale : image 3D, fond vert et tout le tsointsoin)

 

Ceux qui ont exploré un peu ce blog ont probablement vu les étapes de la réalisation de mon lit démontable (voir dans les articles correspondants dans les archives). La partie maîtresse du système est le caisson central en contreplaqué (8mm). Ce caisson est simplement enfilé entre les sièges latéraux et le cadre B de la caisse du Defender. Il faut ajuster un peu ici ou là à cause de quelques têtes de boulons et autres machins qui dépassent 

Les étapes de la fabrication du lit : ici et

Note : prenez les mesures sur votre Def des deux côtés : j’ai remarqué qu’un Def bien que cubique n’est pas forcément symétrique.

Note : Un bon truc pour faire les petits ajustements est d’utiliser un bon cutter d’atelier pour bien marquer là où on va enlever de la matière (on peut aussi utiliser une scie à onglet) et ensuite y aller doucement avec un ciseau à bois (astuce donnée par mon conseiller technique bois : mon frère qui est maître ébéniste).

 

Lit élévation
On voit ici que le poids s’applique à un endroit où il y a une différence de souplesse. (j’ai pas fait d’autres images 3D, c’est trop compliqué et je sais pas faire des trucs courbes)

 

L’avantage du bois, c’est que c’est facile à travailler, ça coûte pas cher, et si on se loupe, on peut toujours refaire. Et puis on peut le peindre de n’importe quelle couleur. L’outillage de base est connu : serre-joints, scie sauteuse, scie à onglet, papier de verre, colle à bois, etc. C’est aussi pratique d’avoir quelques trucs lourds du genre briques ou parpaings lorsqu’il faut coller des pièces de grandes dimensions ou compliquées.

 

Caisson variante
Une version de caisson avec l’ouverture sur le dessus. C’est le plus simple à fabriquer.

 

Nous avons testé ce lit durant les dernières vacances et quelques autres fois. Le concept fonctionne bien. Il y a toutefois un léger défaut dû au choix de lattes assez souples pour le sommier. Le poids de la personne s’applique exactement là où se trouve le caisson. Les lattes qui sont sur le caisson ne plient pas (elles s’appuient sur le caisson) tandis que celles qui sont de part et d’autre plient en fonction de la répartition du poids. A la longue, cela peut être inconfortable. 

Pour corriger cela, il y a plusieurs possibilités : 

Soit remplacer les lattes par quelque chose de plus rigide (genre plateaux de contreplaqué ajourés) mais alors on perd le confort des lattes de lit. 

Soit on modifie le caisson pour laisser du jeu aux lattes (voir les dessins).

Soit on ajoute un système pour rigidifier le sommier, genre traverse longitudinale.

Soit on maigrit.

 

variante 2
Une autre variante un poil plus élaborée. L’avantage visible est l’accès plus facile pour sortir les lattes et les traverses.

 

Les illustrations (ou si vous préférez, les gribouillages) sont là pour expliciter un peu ce problème de souplesse des lattes et les idées éventuelles pour y remédier.

Voilà pour ce qui est du lit intérieur, je crois qu’on en a fait le tour. Vous pouvez vous en inspirer ou faire totalement autre chose, c’est vous le patron. Et si vous avez des idées pour améliorer ce concept, vous pouvez me les faire parvenir via l’onglet contact.

La prochaine fois, on va parler boustifaille.

 

 

Defender aménagement lit 1ère partie

Ce n’est pas le tout d’arpenter les pistes, il faut aussi dormir un peu. Et c’est là que ça devient compliqué et qu’il faut se poser les questions avant d’être au milieu de nulle part.

  • Combien de personnes.
  • Quel niveau de confort.
  • Quelle conditions météo.

Si vous êtes deux personnes adultes qui ne craignent pas de bivouaquer à l’ancienne, une simple tente Quechua de bonne qualité pourrait suffire. Bien sûr, il faut tenir compte des conditions : est-ce qu’il y aura du vent ? Est-ce qu’il y aura des risques de pluie (ou même de neige) ? Est-ce que le sol sera meuble ? Est-ce que le camping sauvage est autorisé ?

 

Tente_Quechua_devant_le_Decathlon_à_Brétigny-sur-Orge_le_24_mai_2017_-_10
Tente Quechua, le truc de base pas trop cher

 

Il est évident que monter une tente sous la pluie avec 50 km/h de vent au milieu d’un champ de cailloux ne sera pas vraiment rigolo. C’est là que les moyens “fixes” deviennent intéressants. Par moyen fixe, je veux parler de ceux qui seront à demeure sur le Defender : tente de toit, toit repliable, lit intérieur. Selon votre propre cahier des charges, vous pourrez choisir ce qui vous conviendra le mieux.

 

IMG_6603
Camping sauvage dans la jungle, terrible jungle, A-wimboé…  (on fait ce qu’on peut comme photos d’illustration dans les circonstances présentes. Heureusement que mon gazon n’est pas « anglais »)

 

Dans notre cas, nous sommes quatre et nous comptons aller dans des endroits un poil frisquets. Donc la tente classique, ce n’est pas la bonne idée. Quatre : deux en haut et deux en bas. Il faut alors un lit intérieur. C’est là que ça doit commencer à cogiter. Ce lit doit être peu encombrant ou démontable facilement car il y a encore tout le reste du matos à embarquer. Il est évident qu’un lit démontable doit l’être en quelques minutes et ne pas prendre la moitié de la soute une fois replié. 

C’est pourquoi j’ai imaginé un lit avec un sommier déroulable qui se range dans un caisson pas trop gros qui se trouve derrière les sièges arrières, avec en plus la possibilité d’utiliser les sièges latéraux du TD5 (pratique quand il pleut). Ce choix a conduit à divers autres aménagements en ce qui concerne les malles, bagages, etc. Nous y reviendrons plus tard.

 

IMG_6604
Désolé, je n’ai pas de Defender 110 en miniature.

 

Il faut aussi compléter cela par une tente de toit. Il y a plusieurs fabricants, plusieurs prix, et plusieurs systèmes. Nous avons choisi une tente James Baroud Space Evolution qui nous convient très bien. C’est du costaud (comme je l’ai démontré), c’est pratique et il y a de la place. 

 

…espace publicitaire, à disposition.

 

Un toit repliable, c’est le top (jeu de mot vraiment crétin, en voici un pire : the pop of the top). Vous pouvez avoir le couchage pour deux en haut et deux autres en bas. Le problème, c’est que ça peut devenir très vite très cher. C’est aussi un poil plus compliqué à mettre en place. Il faut soit de bonnes connaissances en matière de bricolage, ou plutôt de construction, soit pouvoir sous traiter à un spécialiste. 

 

IMG_6605
Mise en abime. Je vais essayer de faire quelques illustration et croquis ce weekend pour illustrer un peu mieux mon propos.

 

Il ne faut pas oublier non plus que le lit supérieur prendra un peu de place en hauteur quand le truc est replié. Il existe un tas de modèles de toits différents, voir ici. Là aussi, il faut prendre en considération l’usage que vous compter en faire et le budget dont vous disposez.

Notre choix d’une tente et d’un lit déroulable vient du fait que nous sommes quatre. Nous n’aurions été que deux, il est possible que nous n’aurions pas fait de lit intérieur et que nous aurions aménagé le Def un peu plus comme un camping car : cuisine intérieure, frigo, etc…

Dans l’article suivant, je vais essayer de détailler un peu le lit que j’ai fait, sans omettre les défauts constatés à l’usage. Désolé pour le manque d’illustration, je suis « auto confiné » (c’est comme ça qu’on dit en Suisse) et je bosse en 2/8 depuis une semaine (pour diminuer les risques). Promis je vais faire ça ce weekend.

 

A suivre…